Buveurs

Accueil du site > Remèdes et Conseils > Gueule de bois - Prévention, les méthodes qui marchent

Enregistrer au format PDF Gueule de bois - Prévention, les méthodes qui marchent

mercredi 18 octobre 2006, par bassel

Version imprimable de cet article Imprimer l'article  |   Envoyer par email

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Même avec les meilleures volontés et une modération accrue, il arrive que, pris dans un élan socialisant, on succombe à boire un peu plus d’alcool que prévu au départ. La conséquence de ce comportement est l’inévitable gueule de bois qui vous fait régretter les verres de trop de la soirée de la veille.

La Prévention de la gueule de bois :

- Aux femmes : N’essayez pas de rivaliser avec les hommes. Biologiquement parlant, à taille et poid égaux, les hommes tolèrent mieux l’alcool que les femmes.

- Ne melangez pas différents types d’alcool.

- Evitez de boire le ventre vide. La nourriture dans l’estomac ralentie l’absorption d’alcool par l’organisme. Plus vous mangez avant de boire de l’alcool et pendant que vous buvez, et plus les effets de l’aclool s’en verront amoindris. Eviter les aliments trop salés qui renforceraient la sensation de soif.

- Essayez le plus possible de boire des alcools très transparents (clairs). Une étude à montrer que pour la même quantité d’alcool absorbée, 33% des buveurs de bourbon ont souffert d’une gueule de bois, alors que cela concerne seulement 3% des buveurs de vodka. Le Brandy, le vin rouge, la tequila et le rhum ont une plus grande probabilité de provoquer une gueule de bois que le vin blanc, la vodka ou le gin.

- Les alcools de couleurs sombres contiennent des toxines appelés "congénaires" et qui apparaissent pendant l’étape de fermentation. Les congénaires sont impliqués dans le processus d’apparition de la gueule de bois. Parmi les congénaires on peut trouver l’alcool de methylène, les aldehydes, l’histamine, les tannins, le fer, et le cobalt.

- Boire beaucoup d’eau avant et pendant la consommation d’alcool. Pour réduire les effets dû à un excès de boissons alcoolisées, il est recommandé d’alterner boissons non alcoolisées (idéalement de l’eau) et boissons alcoolisées. Il faut également boire avant d’aller se coucher ce qui, en plus d’hydrater l’organisme, permet de provoquer le réveil pour uriner dans la nuit. Chaque réveil est alors l’occasion de boire de l’eau à nouveau.

- L’idéal est de se coucher plus d’une heure après la dernière prise l’alcool, pour éviter la sensation de "tête qui tourne" souvent liée à des vomissements. Certains consomment alors du sucre pour accélérer le passage de l’alcool dans le sang.

Lorsqu’il est trop tard et que la gueule de bois est là :

- Ne pas boire plus pour inverser le processus de gueule de bois, ça ne fera qu’empiré les choses...

- Liv52, un remède à base d’herbes (Himalaya Drug Co., India) a démontré des effets réels pour réduire les effets de la gueule de bois. Une autre étude à montré que l’utilisation prophylactique du pyritinol (équivalent à la vitamine B6) réduit également les effets de la gueule de bois de 50%.

- Parmi les nombreux autres médicaments on trouve également l’acetaminophène, l’aspirine et l’ibuprofène. L’acide Tolfenamique à également montré qu’il pouvait améliorer les effets de la gueule de bois. Dans tous les cas demandez conseil à votre médecin avant d’essayer ces médicaments.

Santé !

<< Du lait maternel contre la gueule de bois ? | Des policiers ivres au volant suspendus >>

Répondre à cet article

8 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Suivre la vie du site Flux RSS | Add to Google | | Plan du site | Espace privé

  HebdotopHebdotop