Buveurs

Accueil du site > Fabrication de l’alcool > La fermentation malo-lactique

Enregistrer au format PDF La fermentation malo-lactique

mardi 14 novembre 2006, par bassel

Version imprimable de cet article Imprimer l'article  |   Envoyer par email

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

En vinification, la fermentation malolactique est la transformation de l’acide malique en acide lactique par l’intermédiaire de bactéries anaérobies appelées bactéries lactiques. Se traduisant par une diminution de l’acidité, elle permet une stabilisation et un assouplissement du vin, particulièrement recherchés pour la vinification en rouge.

La fermentation malolactique intervient généralement après la fermentation alcoolique et provoque un dégagement de gaz carbonique avec une légère augmentation de l’acidité volatile du vin.

Souvent appellée "malo" par le praticient, cette fermentation amène généralement des arômes lactés/beurrés. Dans certains cas, surtout si le vin est stabilisé trop tôt après fin de fermentation, des arômes de diacétyl (beurre rance), bien évidemment non recherchés, peuvent persister.

L’équation chimique correspondante est la suivante (transformation de l’acide malique en acide lactique) : COOH-CHOH-CH2-COOH ---> COOH-CHOH-CH3 + CO2

<< L’alcool le plus chère du monde : 225 000$ | Se débarrasser de l’As >>

Répondre à cet article

1 Message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Suivre la vie du site Flux RSS | Add to Google | | Plan du site | Espace privé

  HebdotopHebdotop