Buveurs

Accueil du site > Cocktails & Recettes > Verenen Bloody : une autre facette du Bloody Mary

Enregistrer au format PDF Verenen Bloody : une autre facette du Bloody Mary

jeudi 28 août 2008, par Juicy Shoot

Version imprimable de cet article Imprimer l'article  |   Envoyer par email

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Comme la grande majorité des cocktails, l’histoire du Bloody Mary est quelque peu trouble et énigmatique. Une des légendes raconte que ce cocktail aujourd’hui classique et célèbre fut inventé par un barman américain, Fernand Petiot, au Harry’s Bar de Paris dans les années 1920-1930. A l’origine, sa recette consistait simplement de parts égales de vodka et jus de tomate et c’est en 1934 que Petiot décida d’y ajouter du poivre noir et de cayenne ainsi que du jus de citron, du Tabasco et de la sauce Worcestershire, afin d’épicer sa boisson au gout des New Yorkais qui fréquentaient le King Cole Bar, dans l’hôtel St. Regis.

L’origine de l’appellation “Bloody Mary” est également mystérieuse et est le plus souvent associée à des femmes qui ont marqué l’Histoire ; la reine Mary Tudor d’Angleterre par exemple. Dans les années 1960, le Bloody Mary a connu un immense succès et c’est durant cette période qu’une branche de céleri fut utilisée pour la première fois pour ornementer ce fameux cocktail, un des favoris d’Ernest Emingway et de Serge Gainsbourg.

Le nombre de variations du Bloody Mary est illimité : le Bloody Fairy dans lequel l’absinthe remplace la vodka, le Bloody Geisha à base de saké, le Bloody Maria à base de tequila, etc, mais je vous recommande vivement d’essayer une de mes créations, le Verenen Bloody : 40ml de Finlandia Grapefruit (pamplemousse) vodka, 10ml de Finlandia vodka, 3 gouttes de tabasco, 2 tours de moulins à poivre noir, 100ml de jus de tomates et, pour finir, 3 généreuses gouttes de marinade de poulet (non, je ne plaisante pas !), le tout remué lentement et longuement à la cuillère dans un verre rempli de glaçons et décoré d’une branche de céleri et d’un zeste de pamplemousse. Ce cocktail se marie divinement avec un plat de spaghettis à la Bolognaise ou simplement seul, en entrée alcoolisée…

Quentin El-Bez www.juicyshoot.com

<< Le Boula boula | jeu du policier >>

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Suivre la vie du site Flux RSS | Add to Google | | Plan du site | Espace privé

  HebdotopHebdotop